Polycopiés

Le service de transcription se charge de transcrire en braille les documents donnés par le professeur, mais aussi de les adapter.
Le maître-mot :
ANTICIPER

Transcription des textes

Comme le braille n’est que du texte linéaire. Il faut remplacer :

  • les images, par des descriptions ou par une référence au schéma en relief qui sera annexé
  • les consignes irréalisables (souligner, colorier, surligner, entourer, relier, cocher, barrer, compléter…) par le même exercice mais réalisable différemment
  • les tableaux par des listes
  • les éléments répartis dans l’espace de la feuille par des paragraphes consécutifs

Transcription des images

En classe, on s’appuie énormément sur le visuel.
Comment donner l’accès aux photos, illustrations, cartes, croquis, schémas, figures géométriques, tableaux…?

Les étapes de la transcription

  • Décomposition d’une image ou d’un schéma en plusieurs éléments, présentant chacun une seule notion
  • Simplification des contours
  • Remplacement des couleurs par des textures, avec légende
  • Thermogonflage du document
    Il faut que le document soit à l’encre noir contenant du graphite (fait au crayon ou au feutre adéquats) ou du toner (photocopié), sur papier chimique spécial.
    Le texte est en police “braille noir”.
    On passe ensuite la feuille dans un four à thermoformer (sorte de “grille-pain horizontal). Les parties noires sortent en relief (plusieurs hauteurs possibles, selon le degré de noirceur)
Four à thermogonfler
Four à thermogonfler

Rédaction éventuelle d’un guide de lecture tactile du document

Document original :

Séisme au Japon.
Séisme au Japon.

Document transcrit :

Tsunami au Japon
Tsunami au Japon

Avec sa légende :

Légende du document
Légende du document

Prendre connaissance et comprendre un document en relief demande du temps, surtout quand il n’y a pas de guide lecture indiquant la progression à appliquer.
Le plus souvent, il n’est pas possible de le comprendre, en classe, au même rythme que les élèves voyants.

Idéalement, l’élève ne devrait pas découvrir les schémas en classe, mais devrait avoir eu le temps d’en faire une première lecture avant le cours, avec l’assistance d’une personne voyante. Sinon, ce n’est qu’en prenant le temps, après le cours, de bien l’explorer, qu’il le comprendra

Délai

Ce travail ne peut être effectué que par un transcripteur qui comprend les notions abordées et devine la pédagogie du document. Certains transcripteurs sont spécialisés (sciences, langues, grandes classes…).
Parfois, des échanges avec le professeur demandeur sont nécessaires.
Une relecture minutieuse est requise, surtout s’il s’agit de documents pour des contrôles.
Au temps nécessaire à la transcription/adaptation s’ajoute celui de la communication des documents (par voie postale ou par coursier).

Les services de transcription ont besoin des documents au minimum 2 semaines à l’avance.

Document d’origine

Sous quelle forme communiquer le document au service de transcription, ou à la personne qui centralise les demandes ?

Lisible

S’il s’agit de l’impression d’un document fait sur ordinateur, autant envoyer par mail le fichier numérique, ce qui évite de scanner/ressaisir
Certains services refusent les documents manuscrits

En indiquant au maximum les sources

Référence de livre ou de magazine, liens Internet… Les services de transcription ont accès à certains fichiers-source numériques qui leur épargner du temps de saisie inutile et limite les risques d’erreur

En joignant le formulaire de demande de transcription rempli

Manuel scolaire

Le manuel une fois transcrit en braille se compose de plusieurs volumes (20 en moyenne), qui ne suivent pas forcément l’ordre du manuel d’origine. Le précis grammatical de fin de livre peut avoir été transcrit au début, ou les leçons d’histoire alternées avec celles de géographie…
Les livres en braille sont fournis avec la correspondance “n° de page du livre d’origine/n° de volume et n° de pages en braille (une page du livre original tient sur plusieurs pages en braille).
Pour un cours donné, plusieurs volumes peuvent être nécessaires (chapitre, schémas, lexique, par ex.).

Il faut que l’élève ou la personne qui gère la logistique des livres sache à l’avance quelles pages seront utilisées pendant le cours suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *