Matériel scolaire

En classe, pour lire, écrire, poser des opérations, réaliser des tracés géométriques… quels sont les outils qu’utilise l’élève ?

La machine à écrire

C’est avec la machine à écrire en braille que débutent généralement les braillistes car elle est plus facile à utiliser que la tablette et le poinçon. Mais en classe ordinaire, pour éviter de faire trop de bruit et pouvoir rendre des devoirs imprimés aux professeurs voyants, l’ordinateur braille est préféré.

La plus courante : la machine Perkins

  • 2 groupe de 3 touches pour les 6 points brailles
  • une barre d’espace au milieu

On tape l’ensemble des touches d’une lettre toutes en même temps, comme pour un accord au piano.

  • une touche de recul vers la gauche
  • une touche “retour charriot”

L’ordinateur braille

Le bloc-notes braille est, du CP au lycée, l’outil le plus utilisé.

Il sert de preneur de notes, d’agenda, de cahier de leçons et d’exercices, de répertoire…

Exemple du blocnote “Easytime”

Source : INSHEA
Blocnote braille Esytime
Source : INSHEA


Une “plage braille” permet d’afficher du braille éphémère, jusqu’à 40 caractères, par un système de petits picots qui montent et descendent pour former les lettres.
Au-dessus de chacun d’eux, une touche curseur que l’on enfonce pour “cliquer” à un endroit du texte.

Certains signes s’écrivent différemment en braille informatique (qui fonctionne sur 8 points) et en braille papier (qui fonctionne sur 6 points plus des signes modificateurs).

Pour écrire certains signes rencontrés pour la première fois (en mathématiques et en sciences surtout), l’élève aura parfois besoin de se renseigner auprès de ses professeurs spécialisés.

L’élève peut lire des fichiers électroniques de la plupart des formats courants, à condition que le texte soit “linéarisé”, en particulier les mathématiques (Openoffice, Latex…).
On peut lui donner les supports de cours sur clé USB et il peut les rendre de la même façon.

Essentiellement pour les calculs posés. Au-delà du primaire, on peut aussi l’utiliser pour la géométrie.

Le Cubarithme braille

Cubarithme


Il se compose d’un casier et de cubes numériques tous identiques. Selon la face et l’orientation choisie, un cube représente un chiffre ou un opérateur donné.

Cubarithme

Comme sur la vidéo, placer un élastique autour du support pour figurer la séparation unités/dixièmes.