Construction

Quelques adresses

Critères de choix

      • Solidité de tenue des pièces entre elles (par aimants, encastrements…), pas de “pyramides” qui s’effondre au moindre toucher.
      • Possibilité de réalisation : les formes géométriques sont plus simples, la reproduction d’une réalité (maison, château, voiture…) beaucoup plus complexe, l’enfant n’ayant ni la conscience assez fine de cette réalité, ni la possibilité de reproduire un modèle en image.
      • Taille : normalement les petits commencent par les grosses pièces, le temps que leur motricité fine se précise (ex : Duplo avant Lego), mais quand ne voit pas les grosses pièces, qui dépassent le champ de la main, on est obligé de recourir à une reconstitution mentale de l’ensemble, ce qui rend au contraire l’exercice plus difficile.

Exemples de jeux

Retrouvez ces exemples, et bien d’autres, sur la page Pinterest

Les classiques à encastrer

Ils permettent de varier les modes d’accrochages.
Les plus connus : Legos, Clipos, Meccano, Baticlips, K’nex, Polydrons…

les plus connus

Les magnétiques

Posé, aimanté !
Le magnétisme est tout aussi fascinant quand on le découvre par le toucher.
Manetico, geomags, mags, dinamags, gigamagnets, magformers… attention, tous ne sont pas exactement compatibles entre eux.

posé, aimanté !

Les scratchs

Scratchs, Velcro, autoaggripant…
Pour les tout-petits, faciles à assembler et le plus souvent en tissu, inoffensif à suçoter.

scratcher

Les figuratifs

Pour changer de la géométrie
Bonhomme de bois, Saxoflûte…

pour changer de la géométrie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *