Accueil > Jeux > Jeux de Rôles (JdR)

Jeux de Rôles (JdR)

Rubrique gérée par Nicolas Joly

Cette page présente une catégorie de Jeu de Société. Les pratiquants sont assis autour d’une table, sans costume ni arme en mousse, sans télévision ni console de jeu-vidéo, sans ordinateur ni réseau Internet.

Explications audio/vidéo

Je conseille de consulter d’abord les vidéos (compréhensibles même sans les images) du site « jdrtv », et plus précisément la vidéo « Qu’est-ce que le jeu de rôles ? » (juste avec ça, l’essentiel est dit) , et la vidéo « les dés ».
Évitez la vidéo "devenir MJ" qui est plus réservée aux futurs meneurs de jeu.

Un reportage, plus long, datant de 2004 : des gens de la fédération française du jeu de rôle et d’autres très grands noms du jeu de rôles sont interviewés. Il y a des extraits d’une partie de Donjons et Dragons 3.5 . Il traite surtout du jeu de rôle sur table, mais aussi sur la fin des MMORPG (Massivement Multi-joueurs Online Role Play Game) :

1° partie

2° partie

3° partie.


De Gauche à Droite : une joueuse non-voyante, l’auteur de cette page,
le Meneur de Jeu derrière son écran (paravent en carton décoré),
un autre joueur.

Pour compléter

  • Le Jeu de Rôles sur table est une catégorie de jeu de société que l’on peut qualifier de théâtre sur table : nous nous réunissons à plusieurs, autour d’une table, pour jouer, s’amuser, se détendre, se dépayser… Exactement comme lorsque l’on joue au Tarot ou au Monopoly.
  • Parmi les participants (on parle de « rôlistes »), il y a les « Joueurs », souvent 4-5, et un « Meneur de Jeu ». Ensemble, ils créent une histoire où les Joueurs incarnent les personnages principaux, alors que le Meneur de Jeu décrit le décor et incarne les personnages de ce décor (amis comme ennemis).
  • Les Joueurs, afin d’incarner leur personnage au mieux, disposent d’une feuille de Personnage-Joueur (PJ). Cette feuille détaille les caractéristiques de leurs personnages, leurs capacités, leurs traits physiques ou psychologiques. Il est aussi fréquent que les joueurs aient avec eux des feuilles blanches pour prendre des notes et se souvenir ainsi d’éléments important d’une séance à une autre, ou tout simplement pour noter l’évolution de l’argent qu’ils ont en bourse, ou l’évolution de leurs points de vies.
  • Le Meneur de Jeu dispose d’un ou de plusieurs scénarios afin que les PJ vivent de vrais aventures.
  • Les joueurs ont un très grand libre arbitre quant aux actions que peuvent faire leurs personnages. Il est donc fréquent que les joueurs ne fassent pas ce qui était prévu dans le scénario. Le Meneur de Jeu doit donc souvent improviser, et on ne sait jamais ce que va donner l’histoire.
  • Joueurs et Meneur de Jeu se soumettent aussi à des lancés de dés pour décider de la réussite ou non d’actions cruciales ou litigieuses. Le hasard peut donc souvent influencer sur le succès des PJ, et cela participe à l’ambiance ludique de la partie. Évidemment, un personnage construit comme Zorro a malgré tout toutes les chances de réussir son coup d’épée, contrairement à un personnage construit par exemple comme Robin des Bois (qui excellera, lui, au tir à l’arc).
  • Ce principe du Jeu de Rôles se décline maintenant en centaines de jeux différents, depuis des univers futuristes comme Star-Wars, aux univers médiévaux fantastiques. Le système de règle tient parfois en 20 pages, parfois en plus de 1000 pages. Les scénarios peuvent faire la part belle aux combats, aux intrigues, aux mystères, à l’horreur... Il y a donc une très grande variabilité dans les Jeux de Rôles : il y en a pour tous les goûts.
  • Le Jeu de Rôles, abrégé JdR, ou RPG (pour Rôle Play Game, en anglais), est apparu dans les années 1960, et est arrivé en France dans les années 70. Le Jeu de Rôles "tout court" est appelé parfois "Jeux de Rôles sur table", "JdR Papier-Crayon" ou "JdR traditionnel" pour le différencier des formes de jeux cousines qui sont apparues au fil du temps, avec les nouvelles technologies et notre société de loisir.

Intérêt du Jeu de Rôles

  • Comme tous les jeux de société, le Jeu de Rôles permet de passer un moment convivial et dépaysant, entre humains, autour d’une table.
  • Il nécessite la communication entre les participants, il pousse donc à être plus attentif, à développer son vocabulaire et à s’exprimer de façon claire.
  • En permettant de jouer un rôle, il peut permettre aux timides de s’ouvrir ou de gagner en assurance (un peu comme le théâtre).
  • Les personnages, bien que fictifs, sont faces à des problèmes. Les joueurs apprennent donc à analyser le problème, voir les différentes façons de le passer, et doivent assumer les conséquences de leurs choix.
  • Les joueurs vont d’autant plus loin qu’ils font équipe. Le JdR est un petit laboratoire où les joueurs apprennent la vie à plusieurs.
  • Bref, comme beaucoup de jeu, le JdR entraîne en fait « à la vraie vie ».

Le Jeu de Rôles reposant surtout sur l’imagination et de la communication, les adaptations pour les joueurs non-voyants sont en fait assez simples.

Je fais un don à l'association.

J'ai une idée : je participe !

Accéder au flux rss Accéder à la page Facebook Accéder aux tableaux Pinterest Accéder à la page YouTube Accéder à la page Twitter Contact

Copyright logo enfant-aveugle