Accueil > Jeux > Jeux de Rôles (JdR) > JdR avec des enfants

JdR avec des enfants

Quelques conseils

Univers

Avec des enfants, on évitera de préférence les JdR comme « Appel de Cthulhu » qui propose, pour faire simple, d’être les personnages principaux d’un film d’horreur. De même, les JdR comme « Vampire » ou « In Nomine Satanis », qui proposent d’être des créatures ténébreuses assoiffées de sang, pourraient perturber les enfants. Tous les univers post-apocalyptique, dont l’enjeu est de résister à un environnement particulièrement dangereux, intéresseront peu. Les univers trop complexes, trop originaux, ne seront pas non plus idéaux, car pas forcément à leur portée (s’il faut 1h de présentation du monde, vous ne jouerez jamais). Il reste donc... de très vastes possibilités.

Règles

Inutile de s’encombrer avec un système de règle qui prendrait 1000 pages ou 1500 pages (sans les « suppléments »), comme ceux de D&D 3.5 ou de Shadowrun. On préférera plutôt les jeux qui comptent 2 pages de règles, voir 10, ou maximum 20 avec les informations pour le MJ. En pratique, on pourra même se rapprocher du « Jeu de Rôles sans règle ni lancer de dés »

Durée

Les séances de jeu dureront 1h, plus ou moins ½ heure, selon les enfants (leurs âges, leur nervosité, leur intérêt...). 2 h maximum.

Scénarios

  • Ils seront simples, linéaires, courts. L’indémodable « Donjons », voir même le « Portes-Monstres-Trésors » (PMT), est une recette qui marche toujours, et d’autant mieux avec des enfants. (PMT et Donjon sont ici des notions de JdR qui sont expliquées ici). Les adolescents et les adultes sont prompts à faire des séances de minimum 3h, dans des univers complexes, et avec des rebondissements, des complications, des intrigues... Et ils jouent parfois même une très longue « campagne » (suite de scénarios reliés les uns aux autres) pendant 1 année, si ce n’est plusieurs. Pour les enfants, il faut abandonner cette optique, même si de séance en séance, le monde de jeu peut être étoffé.
  • Le scénario se constituera par exemple ainsi :
    • une situation initiale (qui peut même être toujours la même : les personnages sont par exemple des espions. Ils sont tranquillement chez eux en repos, quand soudain le général en chef les convoque pour une nouvelle mission)
    • une perturbation
    • les personnages des enfants partent pour résoudre le problème
    • ils y parviennent (mais il ne faut pas que ce soit trop facile). Les dessins animés pour enfants sont de très bonnes sources de scénarios simples.

Vous faites découvrir le JdR à vos enfants, vous entamez une partie :
idée {JPEG}

    • Ne partez pas dans une présentation du JdR en général et du JdR précis auquel vous leur proposez de jouer !
    • N’expliquez pas votre rôle de Meneur de Jeu, et leur place de joueur ! Tout ceci se mettra naturellement en place, ou, et, vous pourrez y revenir durant la séance.
    • Limitez au minimum la présentation du monde, même si en tant que MJ vous avez peut-être un monde bien précis : présentez simplement le « genre » : pirates, chevaliers, cow-boys, magiciens, contes de fées, espions, super-héros, petites sorcières, dans l’espace… Ou peut-être connaissent-ils le monde précis, s’il reprend celui d’une œuvre littéraire (Harry-Potter, le seigneur des anneaux...), d’une œuvre cinématographique importante et ultra-connue (Star-Wars...), d’une œuvre BD (Astérix et Obélix, Lucky-luke, Lanfeust...), ou simplement le dessin-animé régulier que les enfants regardent. Mais méfiez-vous quand même de ce que les enfants ne connaissent pas mieux l’univers que vous-même.
    • Ne perdez pas de temps à la création du personnage ! Les adultes peuvent se passionner pour cette phase du jeu, mais très rarement les enfants. Le Jeu que vous avez choisi doit permettre aux enfants de faire leur personnage très rapidement. Vous pouvez aussi leur proposer une série de personnages « tout faits » (on dit « prétirés »), à eux de faire leur choix. Et hop, ça joue !
    • Pour les règles de lancer de dés : idem, vous les expliquerez quand ce sera le moment.
  • Vous pouvez consulter la vidéo « devenir MJ » du site jdrtv, même si c’est plutôt MJ pour joueurs adolescents et adultes.
Tuer le 1er Personnage-Joueur ?

Il arrive que l’on s’attache beaucoup à un PJ, auquel on se sera plus ou moins identifié. C’est un mécanisme qui est peut-être plus puissant chez l’enfant. Aussi un MJ habitué des enfants me disait-il que lui tuait toujours le premier PJ d’un enfant après quelques séances, pour que l’enfant comprenne bien que ce n’est qu’un jeu, et qu’une feuille de papier.

Y-a-t-il un problème possible de sur-attachement de l’enfant au PJ ?

Si oui, est-ce la bonne solution que de tuer le 1er PJ ?

Le débat reste ouvert.

À quels Jeux de Rôle faire jouer ?

Dans les Jeux de Rôles commerciaux

  • "les Chroniques Oubliées"" marche très bien avec un MJ adulte et des enfants de 7 à 11 ans. Les plus âgés, 10 à 12 ans, pourraient même être totalement autonomes, s’ils n’oublient pas de lire les 2 pages de règles.
  • "Contes Ensorcelés" : sorti chez « le 7ème cercle ». Il s’agit de la commercialisation du JdR Amateur « P’tites Sorcières ». Très bon 6-8 ans. La dernière version en gratuit (en JdR A) serait peut-être meilleure que la version commerciale.
  • "Elfirie - Acide féérique", sur le site de Phénix Editions.
  • "l’Œil Noir" est accessible aux enfants de 6 à 10 ans. J’imagine malgré tout que c’est avec un Meneur de Jeu adulte. Ce JdR est très ancien, les droits ne sont pas encore dans le domaine public, mais tout peut se trouver sur ce site (en PDF), et tout a même été remis en page (donc sûrement lisible par jaws), sur ce site.

Dans les Jeux de Rôles amateurs

et donc gratuits et en libre accès sur le net

  • Il a 1 annuaire des JdR amateurs ici. Sans même parler de l’accessibilité aux enfants, il y a du bon, et du beaucoup moins bon. Une sélection de bons JdR A pour les enfants :
    • R.E.V.E.S., de la FFJDR. Notez que pour encore plus petit que CM1, le site de la FFJDR propose "REVES tout petit".
    • Marmo, prévus pour des enfants de 5 à 11 ans. Règles très simples et évolutives pour l’initiation.
    • "le jeu de rôle pour tous" et contes de fées junior, du collectif [Imaginez.net>http://imaginez.net.free.fr/jeu/tel...].
    • "Les contes ensorcelés", d’Antoine Bauza

Respectez les tranches d’âges

Avec des enfants, qu’ils soient voyants ou non, il vaut mieux ne pas mélanger les tranches d’âges. Cela peut être toléré lors d’une séance de découverte. Mais pour des parties suivies, les thèmes abordables n’étant pas les mêmes selon les âges, pour être sûr que tous les joueurs s’amusent, il est préférable qu’ils aient environ le même âge.

Nombre de Joueurs

Avec des enfants, 3 joueurs, c’est très bien. 4 joueurs, ça commence à être beaucoup. 5 joueurs, c’est trop. Les séances qui ont eu lieu durant l’été 2010 comptaient 5 joueurs (et le MJ en sixième participant). Ça s’est bien passé, notamment parce que les participant avaient une grande habitude des jeux de société et se connaissaient déjà très bien avant cet été-là. Je déconseille pourtant de faire jouer plus de 4 enfants.

Je commente cet article

Les jeux de groupe

Guide d'achat

Je fais un don à l'association.

J'ai une idée : je participe !

Accéder au flux rss Accéder à la page Facebook Accéder aux tableaux Pinterest Accéder à la page YouTube Accéder à la page Twitter Contact

Copyright logo enfant-aveugle