Accueil > Cécité > Professions spécialisées > Instructeur en loco.

-* Instructeur en loco.

Rôle global :

L’instructeur en locomotion est un professionnel du domaine paramédical. L’instruction en locomotion, "c’est un ensemble de techniques et de stratégies permettant aux personnes déficientes visuelles de se déplacer avec aisance, en sécurité, de la façon la plus autonome possible" (Source : AILDV). L’instructeur va enseigner entre autres les techniques compensatoires pour le déplacement : canne, repères tactiles, auditifs, odorants, mémoire, comptages de pas, etc...

Public concerné

Enfants, adolescents, adultes et personnes âgées atteints de cécité ou de déficience visuelle avec ou sans handicap associé. Toute personne gênée dans ses déplacements au quotidien.

Comment fonctionne-t-il ?

Il agit sur prescription médicale, donc sous la responsabilité d’un médecin, et en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire. Il procède en premier lieu à une évaluation de la déficience visuelle, des capacités motrices, sensorielles et cognitives de la personne. De ces différentes évaluations, il va déterminer ses objectifs et son programme de rééducation, le cas échéant, conseiller la personne dans l’acquisition de matériel optique ou basse vision / d’aides techniques telle que la canne blanche et faire avec la personne concernée l’apprentissage de techniques spécifiques à l’usage de cette aide, dans le but de réduire les difficultés de déplacement de la personne au quotidien. Ce programme totalement individualisé doit s’adapter aux besoins et ne se fait en aucun cas sans l’accord et la participation volontaire de la personne concernée (ou / et de sa famille, si elle n’est pas majeur)...

Les grands objectifs de l’instruction en locomotion

(source : AILDV)

  • Permettre la gestion des obstacles et des dénivellations, en utilisant si nécessaire une canne de détection. Cette dernière doit alors être utilisée selon des techniques précises demandant un apprentissage rigoureux
  • Offrir de nouvelles possibilités pour traverser les rues, des plus simples aux plus complexes
  • Redonner les moyens de découvrir et comprendre l’environnement, de saisir des informations indisopensables au déplacement
  • Permettre la gestions des trajets en lieux connus et inconnus, dans le sens de l’aller et du retour
  • Apprendre ou réapprend comment s’orienter, prendre des repères…

La locomotion n’est donc pas l’apprentissage de trajets « par cœur ». La locomotion est une ouverture à soi, à ce qui nous entoure, et aux autres :

  • Elle permet la redécouverte de ses capacités à écouter, regarder le cas échéant, toucher, ressentir son déplacement…
  • Elle valorise les capacités de représentation mentale, de réflexion,
  • de mémoire
  • Elle objectivise les possibilités et les limites de chacun pour choisir ensuite les moyens d’aide et de compensation les plus appropriés.
  • Elle encourage l’adaptation aux lieux et aux situations nouvelles, la curiosité et la découverte.

La locomotion est aussi un travail de mise en confiance et de réassurance. Cette nouvelle expérience permet de se voir autrement
et de se donner les moyens pour être et se sentir en sécurité. L’accompagnement dans cette démarche favorise la confiance en l’autre et en soi-même.

Proposition d’intervention auprès d’enfants déficients visuels

NB : Les informations et objectifs sont donnés à titre d’exemple, il est évident qu’ils ne s’appliquent pas à tous les enfants, car la spécificité des professions de rééducation est de considérer la personne dans sa globalité, c’est à dire tenir compte de la personne elle même, de ses difficultés, de son vécu, de son rythme, etc. Ces objectifs peuvent donc être complétés, adaptés, en fonction des besoins particuliers et individuels de l’enfant, de la pratique du professionnel référent, du cadre du suivi.
L’enfant peut bénéficier au préalable d’un travail en psychomotricité

Premières étapes vers l’apprentissage de la locomotion et du déplacement autonome

L’enfant a une dynamique d’exploration et de curiosité de son environnement, il pose des questions sur ce qui l’entoure, peut identifier des objets et des situations de par ses perceptions. L’enfant connaît son corps, il "déroule" le pied correctement et a un bon équilibre, il sait déjà se repérer dans des lieux de petite / moyenne surface, il apprend les notions de limite, de danger et à se protéger, il intègre qu’il est une personne importante ! , il commence à intégrer les notions de temps...

Quelques objectifs pour commencer

  • Découvrir l’environnement, identifier des objets des situations en intérieur, en extérieur (analyser ses perceptions)
  • Développer les possibilités visuelles et les autres facultés sensorielles : ouïe, odorat, toucher, sens podotactile, sens kinesthésique, sens des masses
  • Apprendre à localiser l’information sensorielle percue
  • Apprendre à s’orienter et comprendre l’organisation des espaces fréquentés quotidiennement tout d’abord
  • Prendre conscience de son corps, de ses mouvements
  • Apprendre à contourner des obstacles et se protéger
  • Apprendre les techniques de protection
  • Pouvoir se détendre et prendre confiance en soi...

Ensuite

  • Transposer ses acquis dans différentes situations
  • Etre capable de marcher seul sur un trottoir sans tenir la main (avec supervision de l’adulte
  • Connaître la "technique de guide" (l’entourage de l’enfant apprend cette même technique)
  • Adapter son attitude au contexte de déplacement
  • Se mettre en sécurité
  • Apprendre si nécessaire l’utilisation d’une aide optique (ex : monoculaire) ou technique (ex : canne blanche)
  • Apprendre à rechercher une information, donc être aussi capable de s’exprimer et demander de l’aide...

Plus tard

  • Connaître de courts et longs trajets
  • Etre capable de se déplacer en toute sécurité
  • Etre capable de faire une course seul dans son quartier
  • Prendre seul les transports en commun...

Moyens utilisés

  • Apprentissage de techniques de déplacement, analyse de l’environnement et de sa perception.
  • Mise en situation à l’intérieur, à l’extérieur, dans la rue, etc...
  • Construction de maquettes (en légo le plus souvent) pour se représenter l’espace, étude / analyse de plans de quartiers, ville, métro ...

Cadre d’exercice

Exclusivement en séance individuelle

Lieux d’exercice

  • Centre Médico-Sociaux
  • établissements spécialisés
  • SAAAIS, en tant que salarié offrant le service sur les lieux de la scolarité, à / autour du domicile le cas échéant, ou prestataires pour des associations.
  • Centres de rééducation et de réadaptation, services ambulatoires, centres de formation professionnelle chez les adultes.

Formation / diplômes / évolution

  • Formation : stage d’observation d’au moins une semaine + stage professionnel d’au moins huit semaines auprès d’un instructeur de locomotion diplômé en activité + 430 heures d’enseignement pratique en simulation / enseignement théorique (31 semaines).

Conditions d’inscription : être titulaires au moment de l’entrée en cycle de formation :

  • soit de la licence en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS), option Activités physiques adaptées,
  • soit du diplôme d’Etat de psychorééducateur,
  • soit du diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute,
  • soit du diplôme d’Etat d’ergothérapeute,
  • soit du diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé,
  • soit du certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire (CAPES) d’éducation physique et sportive,
  • soit du certificat d’aptitude à l’enseignement général aux aveugles et déficients visuels (CAEGADV),
  • soit du certificat d’aptitude aux actions pédagogiques spécialisées d’adaptation et d’intégration scolaire (CAPSAIS).
  • Diplôme : CAERL Certificat d’Aptitude à l’Education et à la Rééducation de la Locomotion
  • En savoir plus : www.aildv.fr (association des instructeurs de locomotion pour déficients visuels)
  • Je commente cet article

    Je fais un don à l'association.

    J'ai une idée : je participe !

    Accéder au flux rss Accéder à la page Facebook Accéder aux tableaux Pinterest Accéder à la page YouTube Accéder à la page Twitter Contact

    Copyright logo enfant-aveugle