Termes techniques

Cette page donne l’explication des principaux termes techniques utilisés par les professionnels.

A

  • Acuité : Finesse de perception d’un organe sensoriel.
  • Agnosie : Trouble de la reconnaissance, en dehors de toute atteinte sensorielle.
  • Aide technique : Tout support (non humain) pour aider à la réalisation des habitudes de vie de la personne subissant une situation de handicap, tel que fauteuil roulant, aide visuelle, prothèse auditive, médicaments, autres accessoires. [1]
  • Amblyopie : Syn. de mal-voyance, Baisse de l’acuité visuelle sans lésion organique de l’oeil.
  • Aphasie : Trouble du langage consécutif à une lésion cérébrale perturbant la production ou / et la compréhension d’un message verbal. Il y a plusieurs type d’aphasie, elles sont caractérisées par leur origine et leur manifestation.
  • Apraxie : Désorganisation gestuelle ne répondant ni à un trouble moteur, ni à un trouble sensitif, ni à un trouble de la compréhension , le plus souvent par lésion pariétale. [2]
  • Apraxie de l’habillage : Désorganisation des gestes mis en jeu dans l’habillage, par lésion pariétale.
  • A.V.J. ou A.V.Q. : Activité de la Vie Journalière (cette abréviation désigne une technique de compensation du handicap visuel), Activité de la Vie Quotidienne.
  • Axe corporel  : Ligne de symétrie du corps (ligne médiane passant par le nez et le nombril, ce dernier étant le centre de gravité du corps). Notion en rapport avec le schéma corporel, la conscience corporelle.

B

  • Baresthésie  : Sensibilité à la pression (Bar= unité de mesure de la pression). Capacité permettant d’évaluer le poids d’un corps.
  • Blindismes : Vient du mot anglais "blind"= aveugle. Gestuelles particulières propre aux aveugles née en compensation d’un manque de stimulations motrices et sensorielles (explorations), qui font penser à des tics. Ces blindismes s’expriment le plus souvent par des balancements des membres ou du tronc, des positions des mains ou des doigts dans les yeux. Beaucoup s’accordent pour bien différencier les blindismes, des comportements moteurs stéréotypés de l’autiste.
  • Brailliste : Ce dit d’une personne pratiquant la lecture et l’écriture en code "braille", par opposition on appelle un "noiriste" une personne qui utilise le code "noir" ou "lettres scripturales".

C

  • Carte mentale : En rapport avec représentation mentale. Cela désigne l’organisation spatiale des connaissances environnementales.
  • Champ visuel : Étendue de l’espace qu’embrasse le regard, l’oeil étant immobile.
  • C.I.H. : Classification Internationale du Handicap selon l’Organisation Mondiale de la Santé.
  • Cognitif  : Adjectif se rapportant à la cognition qui est un ensemble de processus psychiques aboutissant à la connaissance (intelligence).
  • Compensation du handicap visuel  : Voir Techniques de ...
  • Conscience corporelle : Ressenti et connaissance de son corps, de son organisation spatiale, par rapport à son axe de symétrie.

D

  • Déficience : Selon la C.I.H. (O.M.S.), terme désignant les anomalies organiques ou fonctionnelles temporaires ou permanentes par rapport à une certaine norme biomédicale Consulter la nomenclature des déficiences, incapacités, désavantages : http://daniel.calin.free.fr/textoff...
  • Désavantages : Selon la C.I.H. (O.M.S.), terme désignant les conséquences dans la vie des personnes, de ces incapacités sur les rôles fondamentaux de l’individu (mobilité, indépendance pour les actes de la vie courante..) sont à l’origine de désavantages. Ces désavantages sont la résultante d’un état de santé exprimé par un certain nombre de déficiences ou d’incapacités et de l’environnement personnel dans lequel interviennent le réseau relationnel et le support social, le logement, les ressources….. Ainsi, des personnes malvoyantes présentant des déficiences visuelles d’importance comparable en gravité éprouveront des degrés divers de handicap (désavantages). De même, la dégradation de qualité de la vie en présence de handicaps comparables sera différemment appréciée d’une personne à l’autre. [3]
  • Consulter la nomenclature des déficiences, incapacités, désavantages : http://daniel.calin.free.fr/textoff...
  • Dyspraxie : "Trouble de la réalisation du geste intentionnel, chez l’enfant, en l’absence de déficit mental, moteur, sensitif ou sensoriel, ainsi qu’en l’absence de lésions cérébrales acquises" "Déficit de l’organisation spatiale" (Ajuriagerra en 1964). Ce trouble s’exprime par une grande maladresse, une incapacité à orienter les objets entre eux. Il a donc des répercussions sur l’exécution des gestes quotidiens comme l’habillage, ou des difficultés scolaires notamment en géométrie, graphisme, organisation personnelle. Comprenez donc que même si sous certains aspects les enfants atteints de cécité répondent à ce tableau, il n’est pas question pour eux de "dyspraxie", mais d’un trouble praxique. Soyons précis sur les termes... certains professionnels de notre domaine peuvent aussi faire des confusions, seul un médecin peut affirmer un cas de dyspraxie.

E

  • Écholalie : Phénomène du langage qui tend à reproduire des sons ou des mots stéréotypés. Parfois, l’enfant aveugle répète les mots qu’il entend mais qui n’ont pas de sens pour lui, il les répète ou les utilise mal-à-propos. Voir aussi Verbalisme.
  • Écho location : Capacité sensorielle propre aux cétacés (baleines, orques, dauphins, ...) assimilable au SONAR, consistant en l’émission d’ondes ultrasonores permettant au cétacé de se représenter virtuellement et schématiquement l’obstacle des fonds marins. Il est possible, en ce qui nous concerne sur ce site que des chercheurs travaillent sur cette perception, dans le but de produire une étude, développer des théories, inventer des substituts électroniques à la vue. Des systèmes sont déjà à l’essais comme des lunettes détectant par infrarouge des obstacles, il est possible de trouver des articles. Pour les professionnels, notamment instructeurs en locomotion, le terme "sens des masses" est plus utilisé et assimilable à ce concept d’"écholocation". [4]

F

  • Fonctions instrumentales : On parle de "fonction instrumentale" pour désigner une partie des nombreuses capacités cognitives. Les capacités désignées par ce terme sont les praxies et les gnosies.
  • Fonctions exécutives : Les fonctions exécutives correspondent à des fonctions élaborées de logique, de stratégie, de planification, de résolution de problèmes et de raisonnement hypothético-déductif. Ces fonctions nous aident à résoudre tous les problèmes plus ou moins complexes du quotidien. Habituellement, il convient de bien analyser le contexte et le but recherché afin d’évaluer les conséquences probables de la décision à prendre. [5]

G

  • Gnosie : Reconnaissance de ce qui est perçu par les sens. Stéréognosie : reconnaissance des objets ; Somatognosie : connaissance du corps ; Chromatognosie : reconnaissance des couleurs ;. Voir aussi "agnosie".

H

  • Handicap : ou désavantage, situation provoquée par une incapacité elle même issue d’une déficience. Consulter la nomenclature des déficiences, incapacités, désavantages : http://daniel.calin.free.fr/textoff...
  • Haptique : Se dit de la capacité à percevoir des informations tactiles et kinesthésiques (voir ce mot).

I

  • Incapacité : Selon la C.I.H. (O.M.S.), terme désignant les conséquences des déficiences (voir ce mot) sur les activités de la personne. Consulter la nomenclature des déficiences, incapacités, désavantages : http://daniel.calin.free.fr/textoff...
  • Imagerie mentale : Activité cognitive qui permet de percevoir quelque chose en son absence. Elle n’est pas exclusivement visuelle ; cette activité nous permet en fait de créer images, sons, odeurs, sensations dans notre tête.

J

K

  • Kinesthésie : Sensation / ressenti de son propre mouvement corporel. Nous percevons aussi grâce à ce sens la tension musculaire.

L

  • Latéralité : Désigne le côté dominant du corps, préférence manuelle par exemple.

M

  • Mnésique : Adjectif se rapportant à la mémoire. On parle de capacités mnésiques, de stock mnésique...
  • Motilité : Propriété de se mouvoir (NPC avec Motricité)
  • Motricité : Propriété des centres nerveux de provoquer la contraction musculaire [6]

N

  • Noir : Ce dit de l’écriture manuscrite par opposition à l’écriture braille, par extension un "noiriste" est une personne qui utilise l’écriture "noire".

O

  • Orientation temporo-spatiale : Capacité à se situer dans le temps et l’espace.
  • Organisation temporo-spatiale : Capacité à s’organiser dans une activité, sa vie quotidienne dans le temps et l’espace donnés.

P

  • Perceptivo-cognitif : Se dit à propos du Développement P-C , Capacité à mettre en relation ce qui est perçu et ce qui est connu pour agir. Exemple : langage, imitations.
  • Praxie : Coordination normale des mouvements vers le but proposé (La main atteint la cible).
  • Proprioception : Informations sensorielles provenant des muscles, des os, des articulations. La proprioception participe à la statesthésie et à la kinesthésie (Voir ces termes).

Q

R

  • Représentation mentale : Le terme de « représentation mentale » est un terme classique en philosophie et en psychologie. Il désigne « ce que l’on se représente, ce qui forme le contenu concret d’un acte de pensée ». Autrement dit, on entend par là les structures de connaissances acquises depuis longtemps et stabilisées dans la mémoire. Les représentations mentales des objets, des actions et des événements constituent le fondement sur lequel on s’appuie pour comprendre une situation, un texte, une question ou un ordre donné, par exemple. Mais cette notion psychologique ne recouvre pas seulement la base des connaissances : elle englobe également les constructions issues de l’interprétation des informations étroitement liées à l’adaptation à une tâche nouvelle. [7]
  • Représentation spatiale : Représentation mentale de l’espace.

S

  • Schéma corporel : Connaissance, Perception, et Utilisation de son corps, l’intégrer comme centre et repère de l’orientation.
  • Sens des masses : Capacité sensorielle humaine. Par la réflexion des sons "entre autre* ", on peut, si ce sens est affiné, ressentir les volumes (masses) à proximité, les pleins / les vides, les yeux fermés. (* entre autre, car le corps humain est en relation constante avec son environnement, par tous les sens. Aujourd’hui on démontre qu’il y a bien plus que 5 sens, on étudie la psychologie cognitive, en déterminant la part du biologique et du psychologique dans nos relations avec cet environnement , on considère l’individu et les sociétés de manière écologique).
  • Statesthésie : Sensation / ressenti conscient de la position (statique) du corps dans l’espace.
  • Stéréotypies : Tendance à conserver systématiquement et reproduire les mêmes attitudes, paroles, gestes, à refaire toujours les mêmes choses.

T

  • Techniques de compensation du handicap visuel  : Techniques rééducatives visant à développer / affiner les aptitudes sensorielles et améliorer l’environnement afin de favoriser ces perceptions. Parmi ces techniques on compte, l’Instruction en Locomotion, l’AVJ, la Rééducation Basse-Vision (Voir rubrique Professions Spécialisées).
  • Toucher instrumental : Sensation du toucher au travers d’un instrument (fourchette, couteau, canne longue, poinçon, etc.).

U

V

  • Verbalisme : Utilisation d’éléments du langage sans véritable compréhension de leur sens. On a pu montrer que le comportement « échoïque » - c’est-à-dire le fait qu’un jeune enfant répète en écho des mots de la langue parlée autour de lui sans les comprendre ou sans tenir compte de leur signification (source : dicopsy) Voir aussi Echolalies.
  • Vestibulaire : Sens de l’équilibre. Il est sensible à la gravité, à l’accélération et à la rotation. Ce sens est régit par un système neurologique complexe. Dans ce système, on retrouve entre autre l’oreille interne, le cervelet qui contrôle le tonus de posture et les mouvements automatiques (telles que la marche ou l’assise, par exemple), mais encore les capteurs sensoriels de pression au niveau de la plante des pieds, etc. (1).
  • Vicariance : L’action d’une activité ou une fonction de l’organisme dont le but est de remplacer, de compenser une insuffisance fonctionnelle.

W

X

Y

Z

Avertissement :
Les définitions données sont choisies parmi différentes sources, synthétisées ou commentées. Elles sont soit reprises d’encyclopédies, de dictionnaires médicaux dans un soucis de précision et sont parfois modifiées pour être accessibles au plus grand nombre. En aucun cas la volonté de l’auteur de cette page n’est de plagier les ouvrages.

Zoom sur :

Votre mot n’est pas encore dans la liste ? Écrivez-nous !

Notes

[1Fougeyrollas P., Cloutier R., Bergeron H., Côté J., St Michel G., Classification québécoise Processus de Production du Handicap (PPH), Québec, Réseau international sur le Processus de production du handicap, 1998, P.142.

[2Dictionnaire des termes techniques de médecine, Garnier Delamare, 20ème édition, MALOINE.

[3ARIBA - CIH : déficiences, incapacités, désavantages. OMS, CTNERHI/INSERM, 1998.

[4Psycholoqie cognitive de la cécité précoce , Yvette Hatwell, DUNOD, Paris 2003.

[6Dictionnaire médical 3ème édition, Jacques Quevauvilliers et Abe Fingerhut, MASSON, 2001

[7Encyclopédie Yahoo

[8Fougeyrollas P., Cloutier R., Bergeron H., Côté J., St Michel G., Classification québécoise Processus de Production du Handicap (PPH), Québec, Réseau international sur le Processus de production du handicap, 1998, P.142.

[9Dictionnaire des termes techniques de médecine, Garnier Delamare, 20ème édition, MALOINE.

[10ARIBA - CIH : déficiences, incapacités, désavantages. OMS, CTNERHI/INSERM, 1998.

[11Psycholoqie cognitive de la cécité précoce , Yvette Hatwell, DUNOD, Paris 2003.

[13Dictionnaire médical 3ème édition, Jacques Quevauvilliers et Abe Fingerhut, MASSON, 2001

[14Encyclopédie Yahoo

Je commente cet article

Je fais un don à l'association.

J'ai une idée : je participe !

Accéder au flux rss Accéder à la page Facebook Accéder aux tableaux Pinterest Accéder à la page YouTube Accéder à la page Twitter Contact

Copyright logo enfant-aveugle